1) Les régions du cerveau affectées par le THC

 

Légendes: -Point Bleu (ATV) région de synthèse de la dopamine

 

-Flèches vertes: libération de la dopamine

 

(1) Aire tegmentale ventrale (ATV): Ce sont les neurones de cette région qui synthétisent la dopamine que leurs axones dirigent/libèrent ensuite dans des aires cérébrales connues pour réguler l'émotivité (septum, amygdale et noyau accumbens). 

(2) Noyau accumbens: Il joue certainement un rôle central dans le circuit de la récompense. Son fonctionnement repose principalement sur deux neurotransmetteurs essentiels dont la dopamine, qui favorisent l’envie et le désir. Il a d’ailleurs été démontré que les drogues augmentent toutes, la production de dopamine dans le noyau accumbens.

(3) Hypothalamus: Le rôle de l'hypothalamus est crucial dans les sensations de satisfaction, lorsqu'on sait que ce centre nerveux est fortement impliqué dans des fonctions comme la faim, la soif ou la sexualité, fondamentales, qui permettent la survie de l'espèce humaine.

Trois structures du système limbique participent aussi activement au circuit du plaisir et, par conséquent, à la dépendance aux drogues:

(4) La première: l'Amygdale: C'est donc une structure cérébrale essentielle aux perceptions des émotions, et en particulier des stimuli menaçants pour l'organisme. Il permet donc de réguler l'émotivité.

(5) Le second: l'Hippocampe: C'est le pilier de la mémoire, qui s'occupe de conserver les souvenirs agréables liés à la prise de drogue et de l'environnement aux alentours. Des détails qui dans l'avenir pourront réveiller l’envie et peut-être contribuer à faire rechuter le patient dans la drogue (comme dans certains lieux qui nous rappelent la consommation de cannabis et qui nous remémorent la sensation éprouvée).

(6) Le dernier: le Septum: Structures de substance grise du système limbique dans le cerveau.

(7) Le locus cœurléus: Par son très grand nombre de connexions, le locus cœruleus est impliqué dans de nombreux effets naturels, tels que  la peur et l'anxiété, l'alternance veille/sommeil. Centre d'alarme du cerveau, c'est une autre structure cérébrale qui joue un rôle important chez le toxicomane. Stimulé par une situation de manque, il pousse l'individu à tout faire pour se procurer sa "dose".

(8) cortex préfrontal: Rôle planificateur, il nous permet d'aller voir le contenu de notre mémoire et de nos pensées pour gérer nos activités. Il est un relais significatif du circuit de la récompense, également modulé par la dopamine.

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site