1) Regions du cerveau affectées par le THC

 

 

 

 

 

 

Explication de toutes les zones affectés par les drogues (et donc le THC)

(1) : L'aire tegmentale ventrale ou ATV et le LOcus Niger:

L'ATV: un groupe de neurones situés en plein centre du cerveau, est particulièrement importante dans ce circuit. Elle reçoit de l’information de plusieurs autres régions qui l’informent du niveau de satisfaction des besoins fondamentaux ou plus spécifiquement humains. Elle transmet ensuite ces informations dans le noyau accumbens un peu plus haut, par le biais d'un message chimique, la dopamine (par les axones des neurones)

Locus Niger: Composé de neurones dopaminergiques et de neurones GABAergiques se projetant au niveau du thalamus (filtration des informations arrivant au niveau du cortex cérébral), le thalamus joue ainsi un rôle essentiel dans la sensibilité, la motricité, l'excitation cortical (ou vigilance) comme dans les circuits d'intégration de l'affectivité, de l'humeur et de la mémoire.

(2): Le noyau accumbens:  joue un rôle central dans le circuit de la récompense. Son fonctionnement repose principalement sur deux neurotransmetteurs essentiels: la dopamine (qui favorise l’envie et le désir), et la sérotonine (dont l'effet traduit plutôt la satiété* et l'inhibition). Il a d’ailleurs été démontré que les drogues augmentent toutes la production de dopamine dans le noyau accumbens, tout en diminuant celle de sérotonine. Il fonctionne aussi avec le cortex préfrontal.

(*La satiété est une sensation que l'on ressent lorsqu'on n'a plus faim, après manger)

(3) Hypothalamus: fortement impliqué dans le contrôle de l'appétit, la soif et aussi la sexualité (fondamentales pour le maintien de l'espèce) mais c'est aussi ici que la dopamine agit, et provoque des sensations de plaisir dans le milieu intérieur et les organes. Sous l'effet de drogue, ceux si provoquent à travers l'hypothalamus une surexcitation de l'organisme.

Deux structures du système limbique participent aussi activement au circuit du plaisir et donc à la dépendance aux drogues:

(4) Amygdale: régule l'émotivité (les émotions). Les neurones de l'ATV synthétisent de la dopamine et libérent à distance dans l'amygdale. (5) L'Hippocampe: pilier de la mémoire, qui s'occupe de conserver les souvenirs agréables liés à la prise de drogue et, par association, tous les détails de l’environnement qui leur sont attachés. Des détails qui dans l'avenir pourront réveiller l’envie et peut-être contribuer à faire rechuter le patient.

(6) Le Cervelet: structure jouant un rôle essentiel dans le comportement moteur.

(7) Cortex Prefrontal:

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site